Maison réceptionnée le vendredi 18 juillet 2008


Accès direct au Livret Numérique Photo du Projet

Google
 


Et un nouveau site de client supplémentaire

le 6 août 2010 par Pierre

Bienvenue à Antoine et Vinciane qui lancent leur blog à retrouver dans la page des autres sites de clients Bernard Lannoy.

Un petit mot de leur part :
« Bonjour. A notre tour de nous lancer dans le récit de la construction de notre maison située à Gouy-sous-Bellonne. Les travaux ont déjà commencé et le gros-œuvre est presque terminé. Actuellement la maison est hors d’eaux.
Nous avons fait un petit résumé des différentes étapes réalisées jusqu’à présent. N’hésitez pas à nous donner vos avis et vos conseils !
 »
Antoine et Vinciane.

Nouveau site de client Bernard Lannoy

le 26 février 2010 par Pierre

Bonjour tout le monde !

Cette fois c’est Antoni et Magalie qui se lancent dans la grande aventure
de la construction; avec Bernard Lannoy bien entendu ! ;)

Vous pouvez les suivre dès à présent sur le blog qu’ils viennent de lancer
dont l’adresse est indiquée dans la page des autres sites de clients Bernard Lannoy.

Bon projet et belle maison à eux !

Nouveau site de client Bernard Lannoy

le 10 août 2009 par Pierre

Bonjour tout le monde !

A signaler aujourd’hui, un nouveau client-bloggeur en la personne d’Olivier.
Olivier fait construire une maison sur plan réalisée par les maisons Bernard Lannoy dans la commune de Brunémont.
Vous le retrouverez sur la carte du réseau des clients Bernard Lannoy ainsi que l’adresse de son Blog dans la page des autres sites de clients Bernard Lannoy.

Bon projet Olivier !

Pierre.

A la recherche du « Darmur-like »

le 26 juillet 2009 par Pierre

Bonjour à toutes et tous, je lance un appel à tous les visiteurs :

Je suis à la recherche d’un produit de soutènement du type « Darmur ».
Il s’agit d’un matériau qui prend la forme de briques béton, empilables et emboîtables grâce à un petit ergot.
Ces éléments se surperposent et permettent ainsi de construire des murs facilement sans nécessiter de maçonnerie, si ce n’est une semelle béton en guise de fondation.

Si quelqu’un sait où se procurer ce type de produit dans le Nord, ou a des infos concernant le prix, ou mieux, a déjà utilisé ce produit, çà m’intéresse !


Matériau Darmur

Matériau Darmur

Exemple de mur construit avec le Darmur

Exemple de mur construit avec le Darmur


Descente de garage : Bâchage du second talus

le 11 juillet 2009 par Pierre

Nous nous sommes attelés au bâchage du second talus.
Hé oui, avec les violents orages et les pluies soutenues qui se sont abattues ces dernières semaines, les terres superficielles du second talus sont tombées et ont coulées sur les cailloux… Et là c’est le drame… On peut d’ailleurs voir une coulure sur la photo n°2.

Il fallait donc réagir avant la prochaine salve de pluies.
La problèmatique pour ce second talus est différente de la première.
Ce talus tourne en suivant une forme elliptique; il était donc impossible de simplement tendre la toile d’un bout à l’autre. Après mûre réflexion, nous avons procédé par étapes.

Etape 1 : Découpe de la toile : Poser une extrémité au démarrage du talus puis dérouler le rouleau de toile en suivant la courbe jusqu’à l’autre extrémité. Avant de couper, nous avons ajouté dans notre cas, à peu près 2 m de toile, de marge de manoeuvre pour la création des replis.

Etape 2 : Fixation au moyen des agrafes biseautées du bas du talus.
1 agrafe tous les ~80 cm.

Etape 3 : Fixation du côté et du haut de l’extrémité gauche (pour nous) de la toile en tirant dessus de touts nos forces.

Etape 4 : Enchaînement en agrafant le haut de la toile. Tant que l’on peut faire droit, on fait droit, en tendant au maximum la toile. Dès que ça tourne et que la toile ne pourra plus être tendue naturellement, on s’attaque à un repli. On commence par tendre à mort la toile vers le haut. Puis, nous tirons la partie gauche de la toile, que l’on recouvre par la partie droite toujours en tension et on agrafe au centre de la hauteur. Utilisez une à deux agrafe(s) selon la hauteur de votre talus. [Voir photo n°3]

Plusieurs heures ont été nécessaires et voici le résultat :

Résultat du bâchage sur le talus arrondi

Résultat du bâchage sur le talus arrondi

Bâche agrafée sur un talus arrondi avec de la toile de paillage

Bâche agrafée sur un talus arrondi avec de la toile de paillage

Technique de repli de la toille avec agrafage

Technique de repli de la toille avec agrafage

Vue d'ensemble de l'installation de la toille de paillage

Vue d'ensemble de l'installation de la toille de paillage

Descente de garage – Talus et toile de paillage

le 10 mai 2009 par Pierre

Nous voici, à l’étape 2 :
Il nous faut maintenant « protéger » notre tout nouveau talus.
Nous sommes partis sur l’idée du talus en biseau afin d’éviter l’érection d’un mur de soutènement que ce soit en briques ou en parpaings. Vu les dimensions nécessaires et mes compétences quasi nulles en maçonnerie, le faire faire aurait été exhorbitant.
Donc Plan B++, nous allons bâcher le talus avec de la toile de paillage. Ca, nous pouvons le faire nous-mêmes ! :)

Le nom ne vous dit peut-être rien mais tout le monde en déjà vu dans les espaces verts municipaux.
Il s’agit d’une toile synthétique de couleur verte ou noire, tissée.
Celà se vend bien souvent par rouleau de 20, 50 ou 100 m, dans différentes largeurs. Nous avons choisi un rouleau de 100 x 4.20 m, en 100 g/m2, au prix de 239.50 € (en promo) chez www.toile-de-paillage.com
Voici à quoi celà ressemble vu de près.

Zoom Macro de toile de paillage

Et voilà le résultat une fois posée :

Mise en place de la toile de paillage - Vue d'ensemble

Nous ne sommes pas experts mais pour y avoir réfléchi voici nos déductions et conseils :

1) Conseil de base : Tendre au maximum la toile !!!
Pour info, nous l’avons posé à 2. Une personne en haut et l’autre en bas du talus.

2) Mise en place : Ne pas faire de bandes verticales. Aucun intérêt. Il est préférable de répartir les charges et la résistance sur la longueur. Préférez le bâchage uniforme en une seule et longue bande. Pour celà, choisissez bien la bonne largeur de rouleau correspondant à la hauteur de votre talus. Vous n’aurez plus qu’à dérouler le rouleau sur toute la longueur du talus.

3) Fixation :
Avec le rouleau de toile, prévoyez d’acheter des agrafes biseautées vendues par lot de 100 pour 15.90 € en promo ou 18.90 € en temps normal.
Il est important de bien fixer sa toile car si le vent monte et s’engouffre, il pourrait tout emporter. Vous vous retrouveriez alors avec un énorme cerf-volant de plusieurs centaines de m2 ! ;)
Nous avons décidé d’utiliser la technique de la « Pizza Calzon ». ;)
Je m’explique, en haut comme en bas, nous avons replié la toile sur elle-même vers l’intérieur et planté les agrafes également à l’intérieur. Double avantage : Primo, celà crée comme une poche, si de la terre venait à bouger et tomber sous la toile, elle serait arrêtée en bas par ce repli. Deusio, c’est plus esthétique, les agrafes ne se voient pas de l’extérieur !
Pour les extrémités gauche et droite, en plus des agrafes, nous les avons recouvertes de terre pour être tranquille.

Descente de garage : les travaux d’Hercule

le 7 mai 2009 par Pierre

Descente de garage – Etape 1 :
- Terrassement,
- Façonnage du talus de soutien du mur du voisin,
- Pose de géotextile
- Mise en place de cailloux calcaires
- Mise en place de ternaire

Le tout sur 360 m2 !!!

Ca, c’est fait !

On commence par le résultat, çà fait toujours plaisir.
Faut dire que l’on partait de loin…

Descente de garage en ternaire

Mais revenons quelques heures plus tôt dans la journée, Flashback !

Descente de garage au mois de mars 2009

La nature reprend le dessus

Voilà ce qu’était devenue notre descente de garage 8 mois après notre emménagement.
Inutile de vous dire qu’elle n’était pas pratiquable.
N’ayant pas le budget l’été dernier, il fallait prioriser les choix. Dans l’urgence, nous avions réalisé un accès sur l’avant de la maison, face à la porte d’entrée de 2.5 m de largeur sur 20 m de longueur, suffisamment large pour avancer et garer la voiture à 2 pas de la maison, car je le reprécise même si on le voit clairement sur les photos, nous sommes 20 mètres en retrait par rapport au trottoir.Nous avons donc décidé de reporter le projet « Descente de l’Enfer » à plus tard…

Mais, le mauvais temps récurrent et la pluie ont fait leur office, des sillons se sont creusés, le dessin du tracé ne ressemble plus à rien, certaines parties des talus se sont effondrées et la photosynthèse a repris le dessus. Il était temps d’agir ! ;)

Livraison du matériau principal : le ternaire.
Il nous en aura fallu pas moins de 60 Tonnes, le truc de dingue…
Le terrain est très grand, possède un fort potentiel mais le revers de la médaille est que chaque action entreprise prend immédiatement des proportions énormes.

Livraison du ternaire

Ces travaux nécessitant de déplacer une centaine de tonnes de terre et ternaire, nous avons refait appel au magicien du tractopelle. Je suis Fan ! Il est trop fort ! :)

Objectifs :
- re-terrasser toute la descente pour retrouver un fond plat et clean.
- Créer de toute pièce un talus biseauté pour consolider les fondations du mur de notre voisin.
- Reporter les terres en surplus sur l’arrière pour notre futur projet de terrasse en soubassement. ;)
- Retourner la terre sur l’avant de la maison côté droit.

Terrasement : tractopelle en action

Terrassement de la descente de garage - vue de derriere

Terrassement de la descente de garage - vue de devant

Pour assurer, nous avons étendu du géotextile sur toute la surface afin de maintenir le ternaire.

Etalement de geotextile bidim sur toute la surface

Enfin, le tractopelle a acheminé et étalé le ternaire.


Descente de garage en ternaire - vue avant

C’est super ! Pour cette première étape l’objectif est amplement atteint !
Qui aurait cru pouvoir faire un demi-tour complet dans une descente de garage ?! ;)
Là, on peut garer au bas mot une douzaine de voitures.

Descente de garage en ternaire - vue arrière

La talus est parfait ! Rien à redire, c’est la grande Classe !

Talusage parfait

A suivre le bâchage du talus.

Bientôt le printemps !

le 11 mars 2009 par Pierre

Le printemps et le retour des beaux jours approchent !
Nous allons donc nous intéresser aux problématiques liées aux aménagements extérieurs. Et avec 4.000 m2 à gérer, celà prend tout de suite d’énormes proportions.

Voici la liste des projets que nous étalerons sur les prochaines années :

1) Soutènement du talus de descente de garage longeant le mur du voisin.
Il devient impératif de le consolider.
Nous pensons à une solution à base de bétoflor que nous garnirions de lavandes ou campanules qui permettraient de décorer ces blocs de bétons pas toujours très avenants, d’autant que ces plantes se développent très bien et s’avèrent très couvrantes.

2) Réalisation de 2 petits murs de soutènement en parpaings aux angles du sous-sol de façon à pourvoir remanier et replacer les terres alentours, en vue de l’aménagement de la descente de garage et de la future réalisation de la terrasse.

3) Aménagement de la descente de garage en elle-même afin de pouvoir rentrer la voiture au sous-sol.
Celle-ci a été métrée et a une superficie de 360 m2.
Nous avons fait divers devis pour la préparation type géotextile + bordures + ternaire, on est aux alentours de 15.000 €. Oui vous avez bien lu… et pour une finition en enrobés (bitume) comptez 5.000 € de plus… C’est extrêmement cher. Le compteur s’affole aux vues de l’importance superficie.

Nous allons donc faire de nouveaux devis car nous sommes persuadés de pouvoir obtenir de meilleurs tarifs et nous contenterons d’une préparation ternaire à laquelle nous ajouterons un lit de cailloux.

Si quelqu’un travaille dans ce secteur ou possède des filons, nous sommes preneurs ! N’hésitez pas à nous contacter ! ;o)

4) Terrasse en bois rainuré sur pilotis de 75 m2, prolongée par un soubassement décaissé dans le terrain.
Ca, on en rêve ! Ce n’est pas pour demain, mais on le fera !

Solde de tout compte

le 28 février 2009 par Pierre

Samedi 28 février.

Après longue et mûre réflexion, nous avons pris la décision d’en rester là pour les carreaux de carrelage sonnant creux. Ceux qui ont été changés ne sonnent plus creux mais leurs voisins immédiats oui.
Le problème n’est que déplacé et je pense qu’il en sera perpétuellement ainsi…

Chez nous, c’est un moindre mal comparativement aux autres soucis de carrelage recensés (ex : Althéa), la pose est correcte, les joints tiennent (ils ont été testés à plusieurs reprises).
Restera ce son caractéristique…

Nous décidons donc de solder les comptes en déposant au pavillon le chèque du montant restant dû, marquant ainsi la fin de la construction !

Pose des plinthes

le 5 février 2009 par Pierre

Cet après-midi, une personne de CDC Carrelages est venue poser les fameuses plinthes rectifiées.
Travail impeccable, rapide et efficace.
Rien à redire.

Visiblement, il n’était pas prévu pour ce rendez-vous de refaire les carreaux sonnant creux.